Juste, la marque tendance écolo made in France… et au Portugal !

Proposer des vêtements tendance, dont la traçabilité est 100% garantie et dont la production respecte l’environnement est le défi audacieux que s’est lancé la marque La  Révolution Textile, porté par la société Juste. Aussi, la Révolution Textile est en marche, prenons de leurs nouvelles !

> Retrouvez l’interview de Myriam Underwood, Gérante de la Révolution Textile, à la fin de cet article.

Pour mémoire, retrouvez le précédent article consacré à la marque La Révolution Textile* : Juste, une marque de vêtements 100% écolo made in France

La Révolution Textile, une marque 100% transparente sur ses produits

La Révolution Textile a décidé d’être transparente sur chacune des étapes de production de ses produits. Aussi, que ce soit pour la collection « Made in France » ou pour celle « Made in Portugal », vous savez de A à Z où a été produit votre vêtement. Par exemple, prenons la collection « Made in France ».

collection-france

10 étapes sont nécessaires pour la réaliser : stylisme & modélisme (étape 1), culture & transformation du lin (étapes 2 & 3), filature du lin (étape 4), teinture du lin (étape 5), tricotage & confection (étapes 6 & 7), fabrication des boutons (étape 8), fabrication des étiquettes (étapes 9) et enfin, fabrication des emballages (étape 10).

Révolution Textile 1

Sur une carte, vous retrouvez l’endroit où chaque étape a été réalisée et mieux encore, vous pouvez cliquer pour avoir le détail (atelier, conception, informations détaillées etc.). Pour en savoir plus, c’est ici : https://www.larevolutiontextile.com/tracabilite-collection-lin/

La Révolution Textile : certifié du label Oeko-Tex®

La marque La Révolution Textile est certifiée par le label Oeko-Tex®. Il s’agit du premier label visant à garantir les qualités humano-écologiques des textiles et à proposer des vêtements exempts de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement.

Révolution Textile

Leader mondial des labels santé dans le textile, Oeko-Tex® est apposé sur les textiles qui ne contiennent pas d’éléments chimiques nocifs pour la santé et la peau.

Qui plus est, le label garantit l’absence (ou une teneur très faible) de substances indésirables pour la santé et la peau telles que les métaux lourds, les phénols chlorés, les pesticides, le benzène, les colorants cancérigènes ou allergènes etc.

La Révoltion Textile : quid du prix ?

La Révolution Textile est une marque transparente jusqu’au bout des ongles ! En effet, même pour les prix qu’elle applique, elle tient à détailler l’attribution de chaque euro que vous aurez déboursé pour vous offrir un précieux !

Aussi, pour un t-shirt à 59 euros, on vous explique que 2€ sont attribués au stylisme/modélisme/prototypes, 3,25€ au fil, 2,60€ à la teinture etc. Si vous voulez en savoir plus, c’est ici : https://www.larevolutiontextile.com/le-prix-juste/.

Révolution Textile 2

Bref, quand vous achetez un vêtement chez La Révolution Textile, vous pouvez être fier et vous vanter de savoir comment il a été produit, pourquoi vous l’avez payé à un prix juste et en plus, d’avoir fait une bonne action car ce dernier est 100% vertueux de l’environnement ! Alors, ne vous privez plus !

* La marque Juste a fait peau neuve et s’appelle désormais « La Révolution Textile ». La société qui la porte demeure « Juste ».

> Interview de Myriam Underwood, Gérante de la Révolution Textile (propros recueillis par Eva Souto

Eva – Tout d’abord, comment allez-vous depuis notre dernière rencontre ? (nb. février 2015)

Myriam Underwood

Myriam Underwood – Bien ! Il s’est passé beaucoup de choses depuis février 2015 ! Que du positif en fait, si je fais le bilan de cette année écoulée ! En même temps, 2015 a été tellement difficile que je n’aurai pas tenu si 2016 s’annonçait de la même façon…

Pouvez-vous nous parler de La Révolution Textile : que s’est-il passé pour vous cette année ?

Tout d’abord, la société a été dans une situation difficile jusqu’à mai 2016 jusqu’à ce qu’un ami me fasse l’amitié de racheter les parts de mon ancien associé et de remettre des liquidités sur le compte de JUSTE. Cela m’a permis de lancer une nouvelle collection d’hiver (en vente actuellement sur le site). Une collection test car si celle-ci n’avait pas fonctionné, c’était la fin de JUSTE ! Or, la collection marche très bien depuis son lancement fin septembre, ce qui me permet aujourd’hui de travailler sur une nouvelle collection pour l’été avec une dizaine de modèles (des t-shirts, robes, gilets, marinières et une collection en lin tissée).

Révolution Textile 3

Gros changement concernant la production : j’ai décidé de faire certaines étapes de la fabrication au Portugal.

Autre gros changement, j’ai changé le nom de la marque pour être cohérente avec le nom de domaine (je n’ai pas réussi à racheter le nom de domaine juste.fr) et j’en ai donc profité pour refaire un site internet tout neuf ! Celui-ci est (je l’espère !) plus simple, plus didactique, plus ludique et plus facile pour la navigation.

Je travaille avec une nouvelle styliste qui a longtemps travaillé pour YSL et est spécialisée dans la maille. Elle m’épaule beaucoup sur la direction artistique de la marque.

Enfin, j’ai eu la côte auprès des médias cette année, ce qui m’a permis d’élargir la clientèle et d’augmenter significativement mes ventes !

Vous avez développé une collection « Made in Portugal » en plus de celle « Made in France » : d’où est venue cette idée ?

Pour cette nouvelle collection, le lin vient de France et de Belgique et est toujours transformé en France dans une coopérative normande mais la teinture, le tricotage et la confection sont maintenant réalisés à Porto.

Pour plusieurs raisons. La raison principale est que nous avons moins de savoir-faire que l’Italie ou le Portugal en ce qui concerne le tricotage du lin. En France, les tricoteurs ont encore peu de demandes et les techniques de tricotage du lin ne sont pas, à ma connaissance, développées. La maille que je fais tricoter en France est très fine, délicate comme de la soie, plutôt fragile et demande un entretien un peu compliqué. Je souhaitais donc pouvoir proposer, en plus de collection actuelle, des modèles en jersey (t-shirt), grosse maille, en jacquard ou encore des ajourés et ce n’était pas possible en France.

Au Portugal, j’ai trouvé de nombreux interlocuteurs qui, d’abord, connaissent très bien le lin et en sont amoureux (et entre amoureux du lin, on se comprend !) et ont un parc de machines à tricoter leur permettant de réaliser des nouveaux développements facilement.

PLV Révolution Textile

Ensuite, même si mes commandes représentent une goutte d’eau dans leur carnet, ils ont été à l’écoute, disponibles et réactifs !

Et enfin, les résultats ont été au rendez-vous ! Grâce à eux, je peux proposer cet hiver, un t-shirt (qui a été un gros succès !), un pull et des accessoires en grosse maille.

L’autre raison d’une fabrication portugaise est bien sûr le prix, qui est le nerf de la guerre dans notre monde actuel. Le tricotage du lin est une technique compliquée, qui revient chère et il m’était impossible de revendre mes créations en boutique étant donné le coût de production élevé des modèles made in France.

Le nouveau t-shirt ELLA a par exemple un coût de fabrication à 42% français et 58% portugais. La valeur ajoutée du produit est tout de même en grande partie française. Et surtout, je ne déroge pas à mon principe de base : à aucun moment je ne fais appel à des fournisseurs en dehors de l’Europe. Par ailleurs, étant donné que je peux aujourd’hui commander en plus grosse quantité, je travaille depuis cet hiver avec une usine de filature française (c’était une filature italienne pour la collection made in France).

Vous avez abandonné la collection Laine que vous proposiez auparavant pour ne plus vous consacrer qu’à la collection Lin : pourquoi ce choix ?

Pour des raisons personnelles que j’ai expliqué dans cet article : https://www.larevolutiontextile.com/pourquoi-jai-decide-darreter-la-laine-pour-la-collection-hiver-2016-2017/#more-5943

Ça été très mal perçu par de nombreuses personnes car il y a beaucoup d’amoureux de la laine (j’en fais partie). Mais si on veut de la laine réellement éthique, il faut l’acheter auprès d’un petit éleveur qui élève ses animaux pour leur laine et non leur viande et la tricoter soi-même. Les cônes de laine destinés à l’industrie nécessitent des quantités qu’on ne peut obtenir d’un petit élevage.

PLV Révolution Textile 1

De plus, maintenant que je suis capable de proposer des pulls en grosse maille grâce à mes tricoteurs portugais, je ne vois pas pourquoi s’en priver ! Le lin est la matière la plus écolo qui existe et la plus saine pour le corps et la santé. Il propose la même isolation thermique que la laine.

Je suis ravie de pouvoir proposer aujourd’hui une collection 100% éthique et cohérente et le fait de ne pas exploiter d’animaux fait partie de cette éthique.

Pouvez-vous nous faire un rapide retour d’expérience sur la marque La Révolution Textile (nombre de clients, satisfaction client, ventes…) ?

Je suis en train de doubler mon chiffre d’affaires cette année par rapport à l’année dernière tout en diminuant mes coûts de fabrication donc la rentabilité est meilleure. Cependant, j’ai toujours aujourd’hui plus de dépenses que de recettes donc ce n’est pas encore gagné !

Je reçois de très nombreux mails de clients qui sont contents de la qualité, la douceur, le bien-aller,… de leur vêtement. Ils sont d’ailleurs nombreux à repasser une commande tout de suite après la réception de leurs modèles.

Je n’ai quasiment pas d’échanges grâce à une proximité forte avec mes clients qui m’appellent ou m’envoient un mail pour me demander un conseil « taille » s’ils ont un doute. Les demandes de remboursement sont très très rares.
Et je reçois aussi beaucoup de messages d’encouragement de clients ou de futurs clients donc je sais que ma ligne directrice parle à de nombreuses personnes.

Monter un projet tel que le vôtre ne doit pas être évident tous les jours : quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées depuis la création de Juste ?

La grosse difficulté est bien sûr financière car je ne fabrique pas à la commande pour des boutiques. Je paie donc comptant mes fournisseurs à chaque collection. Ce qui veut dire que si une collection ne marche pas commercialement, il n’y aura pas de saison suivante ! Je n’ai pas les fonds pour envisager sereinement l’avenir ! C’est beaucoup de stress, que je ne peux pas partager car je travaille seule pour le moment.

Où peut-on trouver les produits de la marque La Révolution Textile ?

Toujours sur le site et j’ai quelques boutiques qui me suivent depuis plusieurs mois : https://www.larevolutiontextile.com/points-de-vente/. Je participe également à des événements créateurs au mois de décembre à Toulouse.

Quels sont les projets de Juste pour la suite ?

Il y en a beaucoup ! Etoffer mon réseau de boutiques pour être distribuée physiquement dans plus de boutiques. Passer le site en anglais, en allemand et en japonais pour pouvoir attaquer de nouveaux marchés porteurs et sortir une gamme de produits plus étoffée avec du lin tissé et du made in France.

Que peut-on vous souhaiter pour 2017 ?

Du succès commercial !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de Juste, la Révolution Textile : www.larevolutiontextile.com/ / Page Facebook / Twitter/ Instagram

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s