Grâce à la Mode Equitable, adoptez un look branché et responsable !

A l’heure actuelle, on note une envie croissante de la part des consommateurs ou consom’acteurs de «consommer responsable». L’impact et les conséquences de nos achats se développent peu à peu dans la conscience collective et poussent à envisager des solutions plus responsables, éthiques et écologiques. La Mode Equitable se place sur ce créneau en proposant une boutique en ligne 100% équitable. Zoom sur un espace bien sympathique !

> Retrouvez l’interview de Sophie Bour,  Fondatrice de la Mode Equitable, à la fin de cet article. 

La Mode Equitable : une boutique en ligne engagée

Les boutiques en ligne fleurissent sur le web. En effet, la révolution numérique prouve un peu plus chaque jour que les consommateurs, par praticité, gain de temps et d’argent, achètent régulièrement sur internet. Selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), 34,7 millions de français achètent sur internet, soit 79% des internautes.

La Mode Equitable

En revanche, on note que les marques éthiques, 100% engagées dans une démarche responsable et proposant des produits à la fois bons pour le consommateur, le producteur et l’environnement sont encore trop rares sur la toile. Heureusement, La Mode Equitable vient compléter les rangs ! Cette dernière se définit comme « une boutique en ligne éco-citoyenne qui défend, par la vente de produits 100% commerce équitable, une vision engagée de la consommation responsable ».

La Mode Equitable : plusieurs missions en ligne de mire

La Mode Equitable se veut être un acteur de l’économie sociale et solidaire. La marque veut s’inscrire de façon pérenne dans une logique de développement durable. Pour cela, elle partage et diffuse les valeurs du mouvement altermondialiste et s’est fixée plusieurs missions parmi lesquelles :
– Contribuer à l’autonomisation des artisans pauvres à travers le monde, tout en leur permettant de mettre en valeur et de s’approprier le potentiel dont ils disposent en tant qu’individus et entrepreneurs.

– Lutter de façon efficace et durable contre la pauvreté et cela sans avoir à faire appel à la charité. En effet, le principe consiste à ne pas entretenir le système dans lequel sont enfermés les individus vivant dans la pauvreté. Les aider ponctuellement n’est pas viable à terme. En revanche, leur donner un moyen de subsistance à long temps comme le fait le commerce équitable leur permet d’accéder à une vie décente et leur permet de retrouver leur dignité. Cela passe évidemment par un travail stable et par la relance de leur activité économique.

La Mode Equitable 1
– Offrir la possibilité aux consommateurs d’acheter des produits qui ne sont ni nuisibles à leurs pairs ni à leur planète. Et cela, tout en ayant plusieurs garanties de fabrications éthiques, sociales et environnementales.
Pour toutes les raisons précédemment évoquées, les articles de la Mode Equitable sont uniquement vendus en ligne. En effet, les pratiques des grandes et moyennes surfaces sont pour l’instant en contradiction avec ces dernières. On peut citer notamment les mécanismes de domination et les pratiques contestables des grands magasins qui ont pour conséquence l’appauvrissement et l’exploitation des producteurs, ce qui est en contradiction totale avec la notion de commerce équitable.

La Mode Equitable : des produits branchés, équitables et responsables

On pense souvent que les produits écologiques ou équitables ne peuvent pas rimer avec « branchés et tendance ». La Mode Equitable nous démontre le contraire. Et il y en a pour tous les goûts et toutes les envies.

La Mode Equitable 2

Sacs, écharpes, boucles, colliers… La Mode Equitable propose pas moins de 600 produits éco-responsables. N’hésitez pas à aller faire un tour sur la boutique en ligne : http://mode-equitable.com/fr/.

La Mode Equitable : quid du prix ?

Les produits proposés par la Mode Equitable sont 100% écologiques et équitables. Pourtant, malgré les coûts de production plus élevés, ils ne sont pas plus chers que ceux proposés par la concurrence. En pratique comment cela est-il possible ? C’est simple, la marque a fait le choix audacieux de ne rien dépenser en publicité et en marketing.

La Mode Equitable 3

En effet, comme l’estime la Mode Equitable, ces frais pourraient représenter jusqu’à 60% du prix du produit chez les marques conventionnelles. La Mode Equitable a donc décidé de miser le bon vieil « bouche à oreille ». Ainsi, vous trouverez par exemple, une écharpe en soie légère Rubis à19,85 euros, un bracelet commerce équitable argenté et doré à 29,90 euros ou encore un top blanc commerce équitable à 35,15 euros.

La Mode Equitable : des produits du bout du monde

La Mode Equitable travaille avec des artisans Indiens, Indonésiens, Guatémaltèques, Vietnamiens ou encore Péruviens. De A à Z, les produits proposés sont écologiques et responsables. En effet, y compris les conditionnements et emballages d’expéditions sont 100% recyclés et recyclables.

La Mode Equitable 4

L’action portée par la marque est à but non lucratif, à savoir que cette dernière ne recherche pas le profit. Les marges sont minimales et nécessaires pour couvrir les frais de fonctionnement de la marque ainsi que l’achat de nouveaux articles de mode éthique. La marque est très récente sur la toile puisqu’elle a été lancée à la rentrée 2015 mais nous lui souhaitons tout le succès escompté ! Nous allons la suivre de près…

Interview de Sophie Bour, Fondatrice de la Mode Equitable (propos recueillis par Eva Souto

Eva – Comment avez-vous eu l’idée de créer « La Mode Equitable » ?

Sophie Bour

Sophie Bour – Je suis diplômée d’un master en communication d’une Grande Ecole de Commerce située à Paris. Pendant mes études j’ai effectué une année de stage à l’étranger dans le secteur de l’humanitaire : 6 mois en Australie, 4 mois aux Etats-Unis et 2 mois au Canada. Cela m’a permis de découvrir d’autres mentalités, d’autres façons de réagir aux problèmes et une autre vision de la vie.

Sympatiques, trés aimables et toujours souriants, les anglo-saxons ont une attitude chaleureuse et des intentions bienveillantes qui contrastent avec le côté raleur et négativiste bien connu des français. Ils ont une confiance naturelle en la vie et en leur avenir, ce qui leur permet de surmonter les difficultés sans se plaindre, de rebondir facilement en cas de problèmes, d’avoir des idées, d’envisager des tas de projets et de les réussir. Cela m’a beaucoup aidé à devenir moi-même plus optimiste et positive, à voir les solutions et plus seulement les problèmes.

Par ailleurs, à l’adolescence, j’ai été très sensibilisée au commerce équitable via des reportages vus sur Arte et France 5, ainsi qu’ au développement durable via les émissions « Vu du Ciel » de Yann Arthus Bertrand.

Après mes études, j’avais envie de trouver un travail qui ait du sens et de me rendre utile aux autres. De plus, je souhaitais absolument garder un lien avec ma première passion : l’humanitaire, qui est le seul secteur à être totalement en accord avec mes convictions personnelles et mes valeurs.

Mon choix pour la mode durable et responsable en particulier découle de plusieurs constats :
1) L’industrie textile est la seconde industrie la plus polluante au monde, juste après la pétrochimie, ce qui affecte directement notre santé ainsi que notre environnement.
2) Les employés du textile sont surexploités et sous- payés.
4) L’offre de mode éthique n’est pas très fun et manque de couleurs.
5) La mode éthique est trop chère et difficile à trouver près de chez soi.
6) S’habiller est pourtant indispensable.

Pourquoi ce nom, la Mode Equitable ?

Je cherchais tout simplement un nom qui soit parlant, qu’on comprenne immédiatement sans réfléchir et dont on puisse se souvenir très facilement. Mode c’est pour mode justement et équitable pour commerce équitable. Ce n’est pas très original mais le but est vraiment qu’on puisse le mémoriser sans effort.

En revanche, je n’ai pas réussi à intégrer clairement et distinctement la notion d’écologie et de développement durable dans le nom. Cela aurait été trop long (et donc plus difficile à mémoriser) et n’aurait pas bien sonné. Si j’ai préferé appuyer la notion d’équitable, c’est parce que le commerce équitable sous-entend cette notion d’écologie.

En effet, le commerce équitable est profondément inscrit dans une démarche de développement durable et de préservation de l’environnement, et ce depuis ses débuts. Par exemple, les procédés de fabrication sont artisanaux (et non pas mécanisés) ce qui économise beaucoup d’énergie et de CO2 car c’est l’homme qui travaille. Il en va de même pour le mode d’agriculture utilisé, qui est une agriculture paysanne tradionnelle peu mécanisée qui n’utilise pas de produits chimiques. La dimension environnementale est sous-entendue. Alors que l’écologie n’implique pas forcément la notion de commerce équitable.

Pouvez-vous nous parler de la Mode Equitable : en quoi est-elle une marque responsable et éthique ?

Utilisation de matières naturelles uniquement

Les textiles synthétiques regorgent de produits chimiques. Ce sont des tissus toxiques contenant des métaux lourds et des perturbateurs endocriniens. Ils sont dangereux pour la santé car la peau est un organe totalement perméable : on peut ainsi retrouver au minimum 60 composés toxiques, comme le mercure ou le plomb, dans le corps d’une femme adulte.
C’est pourquoi LA MODE EQUITABLE n’a recours qu’à des matières 100% naturelles, qui proviennent de l’agriculture et non de l’industrie pétrochimique.

Utilisation de matières biologiques uniquement

La culture du coton conventionnel (c’est-à-dire non bio) demande un grand apport en eau ainsi qu’en produits chimiques, que les agriculteurs utilisent pour améliorer le rendement. Cet apport très important en eau pour la culture du coton conventionnel est d’ailleurs l’une des causes principales du dessèchement de la mer d’Aral. Quant aux produits chimiques, 25% des pesticides utilisés dans le monde, le sont pour la culture du coton conventionnel.

C’est pourquoi j’ai opté pour des matières biologiques : le coton bio demande moins d’eau et surtout pas de produits chimiques (ni engrais, ni pesticides) pour sa production. Les producteurs pratiquent l’agriculture biologique grâce à des techniques efficaces et écologiques comme la rotation des cultures, la substitution des pesticides par des extraits naturels (fumier, orties…) et l’utilisation de prédateurs naturels (insectes…).

Par faute de moyens, les produits de LA MODE EQUITABLE ne sont pas forcément certifiés bio, mais répondent bien aux contraintes de production qui visent à préserver l’environnement et la santé des paysans, des populations locales et des consommateurs finaux. Par ailleurs, la majorité des coopératives commerce équitable avec lesquelles je travaille sont des organisations de paysans qui pratiquent depuis toujours une agriculture paysanne traditionnelle, qui est par nature respectueuse de l’environnement.

Cette agriculture paysanne qui a peu d’impact sur l’environnement et qui s’inscrit dans une démarche de développement durable est non seulement pratiquée par conviction (respect de leur terre…) mais aussi par nécessité. En effet, les petits producteurs marginalisés ne peuvent souvent pas se payer les produits chimiques fabriqués par les grandes firmes du fait de leurs prix élevés. Ainsi, de nombreux articles sur LA MODE EQUITABLE sont produits dans des conditions biologiques sans pour autant être labellisés pour des raisons de coût de certification.

Teintures 100% végétales, naturelles et écologiques

L’étape de la teinture est très certainement l’une des plus nuisible pour l’environnement. En effet, dans l’industrie, la teinture se fait avec des produits chimiques et demande également beucoup d’eau et d’énergie. Par ailleurs, cette étape produit une grande quantité de déchets polluants. En découlent ainsi la pollution des rivières et l’empoisonnement de la faune et de la flore, mais surtout des populations vivant à proximité, à commencer par les travailleurs en contact avec les teintures, qui sont rarement équipés de protection adéquate.

Ce qui explique que LA MODE EQUITABLE n’utilise que des teintures 100% végétales, naturelles et écologiques. Elles sont fabriqués à base de plantes, de pigments, de poudres minérales et d’insectes, trouvés localement. Elles ne nécessitent pas de protections particulières. Les vêtements sont teints manuellement selon un procédé artisanal, ce qui nécessite très peu d’énergie et peu d’eau.

Les employés du textile sont surexploités et sous-payés

L’industrie textile oblige les employés à travailler dans des conditions de misère : salaires minables, heures supplémentaires obligatoires et non payées, absence de protection et d’équipement pour la santé et la sécurité au travail, représailles antisyndicales, travail des enfants, licenciement en cas de maladie et en cas de grossesse, pas de couverture sociale (même pas en cas d’accident du travail) etc. Une telle exploitation de nos jours est inacceptable et inhumaine.

Les coopératives certifiées commerce équitable (WFTO) avec lesquelles je travaille respectent et défendent les droits de leurs employés (définis par l’OIT), leur versent des salaires plus élevés et leur offrent des formations. Les prix des produits sont fixés par les coopératives, ils sont supérieurs à ceux du marché et incluent une « prime au développement » avec laquelle la coopérative peut mener des projets communautaires (construire des écoles, des dispensaires…).

Comment sélectionnez-vous les produits que vous proposez sur votre boutique en ligne ?

Tous les produits de la boutique sont fabriqués par des coopératives certifiées Commerce équitable par WFTO (World Fair Trade Organisation). L’Organisation mondiale du commerce équitable (WFTO) est une organisation internationale réunissant 350 associations qui travaillent dans une optique de commerce équitable.

Présente dans 70 pays, elle aide les petits producteurs membres à sortir de la précarité. De plus, je m’assure que les produits ont été entièrement réalisés à la main, c’est-à-dire que toutes les étapes de la production sont accomplies par la coopérative certifiée et que les produits sont donc 100% issus du commerce équitable. Exemple : pour les vêtements : culture du coton, récolte, nettoyage, filage, tissage, teinture, découpe et confection.)

En plus d’être équitables, les produits doivent respecter les critères de la mode durable (en anglais slowfashion ou ecofashion) : teintures végétales et écologiques, fibres naturelles issues de l’agriculture biologiques…

Avez-vous des relations directes avec les petits producteurs dont vous vendez les produits ?

Nous communiquons par email et en anglais. Je n’ai malheuresement pas les moyens financiers de me rendre sur place. D’où l’importance que les coopératives soient toutes certifiées, c’est-à-dire régulièrement controlées par des professionnels de l’organisme de certification WFTO, ce qui constitue une garantie solide.

Votre boutique en ligne est toute récente mais pouvez-vous nous faire un rapide retour d’activité ? (nombre d’acheteurs, retours d’expérience, etc.)

La boutique étant très jeune et peu connue, il y a pour l’instant assez peu de ventes. Mais pour les ventes réalisées jusqu’ici, les retours sont très positifs. Le taux de satisfaction des consom’acteurs est de 100%.

Vous proposez des prix très abordables et vous dites que vous avez des marges très restreintes : arrivez-vous à vous dégagez un salaire malgré tout ?

Non ce n’est pas encore possible malheurement. j’ai une seconde activité professionnelle pour subvenir à mes besoins.

Vous expliquez que vous ne souhaitez pas vendre vos produits en grandes et moyennes surfaces. Que devrait faire une boutique pour vous convaincre d’exposer vos collections ?

Il faudrait que la boutique en question partage les valeurs de LA MODE EQUITABLE. C’est-à-dire qu’elle ne vende que des produits répondant aux principes du commerce équitable (salaire suffisant, conditions de travail décentes, respect de la personne et de son travail, valorisation des savoirs faire, mise en avant des spécificités culturelles, formation, accès aux soins, accès à l’éducation pour les enfants des travailleurs…).

Et qu’elle respecte aussi les principes de la mode éthique : matières naturelles issues de l’agriculture biologique et teintures écologique. Plus bien sûr ne pas pratiquer des prix trop élevés, pour ne pas exclure certaines catégories de consommateurs.

Quels sont vos projets pour 2016 ?

Développer la partie vêtements. C’est la catégorie qui comporte le moins d’articles, car pour chaque article, pour que tout le monde y trouve son bonheur et ne pas faire de discrimination, je dois proposer 3 tailles (S,M,L) et en conséquences, il y a moins de modèles. Il n’y a pas ce problème pour les écharpes, les bijoux et les sacs et c’est pourquoi il y a plus de choix dans ces catégories-là.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de cette aventure ?

Que la boutique en ligne soit un peu mieux référencée ! Comme la boutique est encore jeune et donc peu connue, il y a peu de visiteurs. Or, c’est un critère qui joue énormement dans le référencement sur Google. Il faut ainsi aller en page 3 ou 4 pour trouver LA MODE EQUITABLE, ce que les internautes font rarement malheureusement…

Vous souhaitez aider la Mode Equitable à se faire connaître ? C’est simple : partagez ou likez les posts de la Mode Equitable et donnez-leur de la visibilité auprès de vos amis et contacts : https://www.facebook.com/La-Mode-Equitable-370260813144121/.

N’hésitez pas également à vous abonner à la newsletter pour recevoir toutes les actus de la mode Equitable !

Pour en savoir plus sur la Mode Equitable : www.mode-equitable.com / https://www.facebook.com/La-Mode-Equitable-370260813144121/ / https://twitter.com/LAMODEEQUITABLE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s